Gardez à l'esprit les légumes oubliés

Gardez à l'esprit les légumes oubliés

Les légumes oubliés, kézako ?

Rutabaga, panais, topinambour, potimarron, chervis, consoude, hélianti, scorsonère… Ces noms d’un autre âge aussi charmants qu’énigmatiques sont autant de sortes de légumes anciens. Appelés également légumes oubliés, ce sont des espèces cultivées il y a des dizaines, parfois même des centaines voire des milliers d’années, qui sont totalement tombées dans l’oubli depuis. De nombreux facteurs expliquent ce phénomène : le manque de productivité des espèces, la difficulté à les cultiver à grande échelle et à les entretenir, une réputation difficile à porter pour certains (les topinambours et rutabagas comptaient parmi les rares légumes disponibles pendant la dernière guerre mondiale)…

 

Plus présents que jamais

Malgré tous ces obstacles, les légumes oubliés font leur grand retour dans nos assiettes. Plusieurs raisons en sont à l’origine. Les tendances alimentaires d’abord sont en train d’évoluer. Aujourd’hui, manger bon, sain, et original devient une habitude dans la plupart de nos foyers. Or, les légumes oubliés s’inscrivent totalement dans ce cadre. De même, le retour à l’authenticité, au vintage est très présent. Dans la décoration, les rééditions de produits qui ont connu un grand succès par le passé font fureur. Il en va de même pour l’alimentation. Enfin, les grands chefs qui sont à la cuisine ce que les stylistes de haute couture sont à la mode, font la promotion des légumes oubliés en les mettant à l’honneur dans nombre de leurs recettes.Et si les grands chefs le font, c’est avant tout parce que c’est bon ! Le goût légèrement sucré de la patate douce, par exemple, enchante les papilles tandis que la saveur prononcée du rutabaga les réveille.  

 

Découvrez maintenant nos recettes aux légumes oubliés.