Il était une fois Le Parfait

D’hier

Le Parfait a vu le jour au début des années 30 à Reims aux Verreries mécaniques champenoises, VMC. Avec une fabrication d’une fiabilité constante et des produits qui ont su se renouveler et s’adapter aux nouvelles envies et aux besoins des consommateurs, Le Parfait a traversé tout le 20ème siècle. La marque veillera à être présente partout dans les épiceries et les drogueries françaises, ce qui contribuera à la rendre incontournable !

Et plus que jamais d’Aujourd’hui

Le Parfait malgré son grand âge est plus que jamais dans l’air du temps !
Si Les bocaux Le Parfait ont autant de succès, c’est qu’ils répondent à toutes les envies du moment :

  • Manger sain et naturel
  • Respecter les saisons pour profiter des produits au meilleur moment et au meilleur prix
  • Limiter le gaspillage
  • Faire des économies
  • Le plaisir de faire soi-même
  • Favoriser un certain art de vivre à la française

Depuis quelques années,
les produits Le Parfait sont fabriqués à Puy-Guillaume, petite commune de 3000 habitants en plein cœur
de l’Auvergne.

Les bocaux Le Parfait se prêtent aussi à tous les détournements. Ils font partie de la culture Française si bien qu’on les retrouve très souvent transformés en vase, en lampe, en bocal à bonbons ou encore en terrarium. Ils laissent exprimer la créativité de chacun !

Les bocaux partent à
la conquête du monde.
On les retrouve désormais
en Angleterre, en Espagne,
au Portugal, au Japon
et même aux USA !

Une fabrication 100% française

Prêts pour une visite guidée de l’usine de fabrication des bocaux Le Parfait ? C’est en plein cœur de l’Auvergne, dans le Massif Central, que tout commence...

Un bocal iconique

Aujourd’hui, il ne fait aucun doute que le bocal Le Parfait, avec sa rondelle orange, est devenu un symbole reconnaissable par toutes les générations.
Et pour être sûr de posséder un original, inutile d’être un expert, quelques vérifications simples suffisent :

La signature Le Parfait

La célèbre rondelle orange

Le saviez-vous ?

Nicolas Appert

Nicolas Appert
Inventeur de la conserve alimentaire

Nicolas Appert, inventeur français, découvre à la fin du 18ème siècle le principe de la conserve alimentaire. A cette époque, tous les procédés, du salage à l’alcool en passant par le fumage, le vinaigre ou le sucre, sont chers et ne permettent qu’une conservation partielle pouvant même altérer la qualité des produits. Nicolas Appert découvre qu’en chauffant des aliments dans un récipient hermétiquement fermé, les produits se conservent beaucoup plus longtemps. Il donnera alors son nom à cette méthode de conditionnement : l’appertisation.

Le verre
Le plus sain
des conditionnements

Le verre a été découvert en Mésopotamie, il y a plus de 5000 ans. On l’utilisait déjà en 1500 avant Jésus-Christ pour conserver les aliments. Naturel, 100% recyclable et recyclable à l’infini, résistant, étanche et préservant les saveurs, neutre au goût, le verre est le plus sain des conditionnements. Toutes ces propriétés, associées à son esthétisme et ses valeurs d’authenticité, en font l’emballage préféré des Français.